lundi 2 octobre 2017

Anniversaire Fort Boyard, le retour

Samedi, notre grand Georges a fêté ses 7 ans avec 5 camarades d'école. Après avoir eu droit à un anniversaire Fort Boyard il y a deux ans, puis à un anniversaire Lego l'an passé, il a souhaité un anniversaire sur le thème Fort Boyard - Lego, "parce que ça s'est jamais fait!" m'a-t-il dit! Je me suis donc mise en quête de modèles d'invitation collant à ce thème, mais à part des constructions de Fort Boyard en briques Lego, je n'ai rien trouvé de bien convaincant. J'ai finalement fait au plus simple en tapant le texte sur un modèle de parchemin trouvé sur Pinterest. Après avoir découpé les contours dans le détail, j'ai agrafé un ruban rouge pour pouvoir rouler et maintenir fermé le parchemin.

Au fil de l'organisation, j'ai un peu délaissé la partie Lego pour me concentrer sur le côté Fort Boyard, ses épreuves, son atmosphère, et ses personnages!
Pour la partie décoration, j'ai imprimé quelques logos Fort Boyard. J'ai aussi ressorti des guirlandes de fanions que j'avais cousues pour Halloween et qui ont bien fait l'affaire. Et surtout, des ballons, des ballons, et encore des ballons!


Pour les épreuves, je me suis inspirée de Fort Boyard mais aussi des jeux de l'émission 1 minute to win it dont on trouve de nombreuses vidéos sur Internet. Après avoir recensé une vingtaine de défis possibles, j'ai d'abord établi un "tableau de bord".

J'ai ensuite mis en place les différentes épreuves. Pour ce qui concerne le matériel nécessaire, il était plutôt minimaliste : 
 - une serpillère sur laquelle le candidat devait glisser pour aller récupérer la 1ère clé au bout du couloir;

 - des vases dissimulés dans des sacs opaques et remplis de mixtures dégoûtantes (journal mouillé, mélange de colle à papier mâché et rafia). La 2ème clé se trouvait dans la dernière "jarre", au milieu de fausse toile d'araignée (parfait une fois qu'on a les mains bien collantes!); 

 - des gobelets pour un chamboule-tout. Et pour tirer sur les cibles, des pistolets tirant des petits disques de mousse;

 - des collants, à enfiler sur la tête, avec une orange glissée au bout pour faire tomber des gobelets posés au sol (je n'ai pas fait de photos, trop occupée à rire durant l'épreuve!);
 - des bouchons de bouteilles à attraper avec les pieds (bien plus difficile qu'il n'y parait!):

Comme dans le vrai Fort Boyard, les candidats ont eu droit à l'épeuve de dégustation. Nico "Rovelli" les attendait dans sa cuisine avec des Jelly Belly, certains délicieux, d'autres un peu moins!

Une fois que toutes les clés ont été remportées, chacun s'est confronté au maître du temps pour tenter de gagner les indices menant au trésor.

Parmi les différents défis, celui dit "des Batônnets" (ici avec des Kapla) a donné bien du fil à retordre aux candidats.

Le maître du temps a quand même été battu à plusieurs reprises, notamment quand il a fallu reconstituer un dessin en plus-plus.

Et à la fin, ce sont les enfants qui gagnent! Tous les indices ont été remportés.

Pour faire retomber un peu l'excitation, nous sommes passés au goûter. Un petit mot sur le "gâteau". N'ayant ni le temps ni le courage de préparer un vrai Fort Boyard en pâtisserie, j'ai opté pour une brioche ronde, avec un trou au milieu. Décorée de petits logos Fort Boyard et garnie de "bonbons qui font peur" et de bonhommes Lego en chocolat, je pensais qu'elle séduirait nos convives....eh bien non! Il nous reste de la brioche pour toute la semaine à venir! 

Nous avons alors repris la chasse au trésor. Les indices gagnés précédemment menaient au fameux Père Fouras...ou plutôt à son cousin :

Le "Père Fougasse" leur a soumis une dernière énigme, qui les a conduits vers le trésor. Pour compliquer un peu la chose, j'avais passé de l'élastique entre les trous d'une panière en plastique, au fond de laquelle se trouvaient les bonbons!

Outre ces friandises, j'avais préparé des petites "fioles magiques" avec des paillettes, de l'eau et de la glycérine. Un petit cordonnet passé dans le bouchon permettait de les porter en pendentif.

Et voilà pour les 7 ans de mon grand! Georges était très content, et il me semble que ses invités aussi. Un sans faute, donc. A noter cependant pour l'année prochaine, prévoir un VRAI gâteau!

mardi 19 septembre 2017

Mon 1er cachotin

Pour emballer soigneusement un livre que je souhaitais offrir à une amie, j'ai cousu une jolie pochette Cachotin de Sacôtin. 

Pour l'extérieur, j'ai repris mon tissu jacquard sirène bleu, utilisé déjà pour plusieurs ouvrages, associé à un simuli cuir bleu. 


Et pour l'intérieur, un coton imprimé japonais Saki blanc et bleu.


N'ayant sous la main ni anneaux ni mousquetons pour poser une dragonne ou une bandoulière, j'ai cousu cette pochette dans sa forme la plus simple. Elle peut donc se glisser dans un sac à main pour contenir divers petits trésors...

...ou être portée à la main, comme ceci : 

C'était mon 1er cachotin, mais il y en aura d'autres. Le patron est niveau Débutant, il n'y a donc pas de complexité particulière mais le résultat est vraiment très satisfaisant.

La nuit tous les chats sont gris....

...ou violets! Voici le masque cousu pour ma copine Amandine qui aimerait bien ne pas être réveillée par la lumière le matin. J'ai utilisé le patron gratuit du masque Incognito de Sacôtin avec, au recto, un coton imprimé arabesques violet et au verso un satin noir tout doux pour les yeux.


Et voilà de quoi profiter de sa nuit jusqu'au bout, avec classe!

lundi 18 septembre 2017

Pochon à hublot, 2ème essai

J'avais déjà fait un pochon à hublot de la créatrice Laëtibricole à mes débuts en couture. Je n'étais pas très satisfaite des finitions mais j'ai quand même voulu retenter l'expérience, ayant besoin d'un petit sac pour ranger les pièces de Plus-plus.
J'ai repris les tissus utilisés pour le lunchbag d'automne et deux ans après ma première tentative, voici le résultat : 





Verdict : je ne suis toujours pas très contente des finitions au niveau de la coulisse. Il faudrait que j'utilise un vrai point de surjet plutôt qu'un simple zig-zag ou que je fasse un vrai ourlet pour que ce soit plus net. Cela reste néanmoins un modèle très agréable à coudre et le résultat global est plutôt chouette et original!

dimanche 17 septembre 2017

Bienvenue à Raphaelle et à Elise

Cet été, deux petites filles sont venues agrandir la famille. Pour leur souhaiter la bienvenue, je leur ai confectionné une turbulette.

Pour l'extérieur, j'ai choisi pour chacune une combinaison de deux cotons.


Et pour la doublure, j'ai pris un velours minky écru tout doux. 

J'ai fini les emmanchures avec un biais coupé dans les tissus imprimés.


J'ai également cousu pour chacune une couverture de carnet de santé dans les mêmes tissus. 

Au lieu du scratch utilisé d'habitude, j'ai posé des pressions KAM. 

J'ai aussi cousu une poche intérieure pour pouvoir accueillir ordonnances et autres papiers. 


Bienvenue à vous deux chères Raphaelle et Elise et toutes mes félicitations à vos heureux parents!

dimanche 10 septembre 2017

Lire délivre

Pour ma petite filleule qui rentre en Moyenne Section et qui a la chance de pouvoir emprunter des livres à la BCD, j'ai cousu ce sac à livres :

La maîtresse avait établi un cahier des charges précis en termes de dimensions (40 x 35 cm) et de matière (tissu matelassé). Quant aux couleurs, je savais que le rose, le rouge et le violet avaient la préférence de ma petite lectrice. 
Ne sachant quel tissu choisir pour la face avant du sac, j'ai opté pour un patchwork de plusieurs tissus dans ces couleurs-là. J'ai donc commencé par faire de savants calculs pour définir la taille de mes carrés de tissus permettant de respecter les dimensions finales du sac :

J'ai ensuite découpé mes carrés de 10.5 x 10.5 dans des tissus variés et ai testé plusieurs combinaisons: 


Une fois retenu l'agencement final, place aux phases de couture, entrecoupées de nombreux coups de fer à repasser! Pour la face arrière, je me suis moins cassé la tête et j'ai choisi un coton imprmé cupcakes. 
En ce qui concerne la doublure, j'ai utilisé un coton uni rose clair que j'ai entoilé, avant d'y thermocoller du molleton pour l'effet matelassé. Pour les anses, j'ai intercalé entre la doublure et l'extérieur deux sangles de 70cm chacune.
Les lettres du prénom ont été découpées dans du coton fucshia à pois puis thermocollées. Les contours ont alors été soulignés au point de bourdon. Et voilà le travail!



Bonne lecture ma p'tite Julie!